Nicolas Bonneau
Looking for Alceste
Théâtre | 1h20 | Tout public dès 14 ans
PRESENTATION DU SPECTACLE

Looking for Alceste [ Création novembre 2015 ] Dans ses créations précédentes, Nicolas Bonneau collectait ses matériaux dans les vies au quotidien de ses contemporains, pour ensuite écrire, dire et raconter. Fort de ces projets singuliers, il choisit aujourd’hui de se confronter à un texte classique, Le Misanthrope de Molière, tout en y insérant une enquête documentaire, à la recherche d’Alceste… Synopsis du spectacle Un soir d’anniversaire, un quarantenaire semble soudain découvrir le monde qui l’entoure. Trouvant dans le personnage d’Alceste son double fantasmé, happé par la colère et la critique de la comédie humaine, il éprouve lui aussi la […]

> Lire Plus

Looking for Alceste [ Création novembre 2015 ]

Dans ses créations précédentes, Nicolas Bonneau collectait ses matériaux dans les vies au
quotidien de ses contemporains, pour ensuite écrire, dire et raconter.
Fort de ces projets singuliers, il choisit aujourd’hui de se confronter à un texte classique,
Le Misanthrope de Molière, tout en y insérant une enquête documentaire, à la recherche
d’Alceste…

Synopsis du spectacle

Un soir d’anniversaire, un quarantenaire semble soudain découvrir le monde qui l’entoure. Trouvant dans le personnage d’Alceste son double fantasmé, happé par la colère et la critique de la comédie humaine, il éprouve lui aussi la tentation de fuir « l’approche des humains ». Mais fuir n’est-il pas un abandon, une désertion, une lâcheté ? Au contraire, la fuite hors du monde, l’isolement personnel, le retrait sont-ils des réponses politiques à la perte des idéologies collectives ? De multiples rencontres avec des hommes et des femmes ayant choisi le retrait sous de nombreuses formes différentes, viendront alimenter sa quête et lui faire mesurer toute la difficulté d’allier son besoin de Vérité à la contrainte de vivre en société.

Dramaturgie

A partir de ce matériel scénaristique, le spectateur voit se dessiner devant lui le parcours d’un homme au présent du plateau, qui relate son enquête, la vit, la revit, commente, incarne, dans une scénographie ou la lumière joue sur l’illusion des images jusqu’à la recherche finale du Lieu Idéal.

Musique

Telles des Parques amusées qui se jouent de la destinée des Hommes, les musiciennes-comédiennes prennent la parole, apparaissent et disparaissent, jouent la partition musicale de cette recherche d’Alceste.

> Lire Moins
DISTRIBUTION

Conception et interprétation Nicolas Bonneau
Composition musicale Fannytastic
Interprétation musicale Fannytastic et Juliette Divry
Collaboration à la mise en scène et à l’écriture Cécile Arthus, Camille Behr et Fannytastic
Création lumière Hervé Bontemps
Costumes Cécile Pelletier
Scénographie Blandine Vieillot
Conseil à la dramaturgie Chantal Dulibine
Régie lumière et régie générale Rodrigue Bernard / Lionel Meneust
Régie son Xavier Trouble / Gildas Gaboriau
Presse Catherine Guizard, LA Strada et Cies
Crédit photos Richard Volante

PRODUCTION

Production :  La Volige / Nicolas Bonneau (79)

Co-production :
Théâtre de La Coupe d’Or – Rochefort (17) / CPPC / Théâtre L’Aire Libre – Saint Jacques de La Lande (35) / La Méridienne – Scène conventionnée de Lunéville (54) / Théâtre La passerelle – Scène Nationale de Gap et des Alpes du Sud (05) / Théâtre de Chevilly-Larue André Malraux (94) / La Maison du Conte de Chevilly-Larue (94)

Soutiens : La Ville de Bayeux (14) / Scènes de Territoire – Agglomération du Bocage Bressuirais (79), ADAMI, SPEDIDAM

La Volige est conventionnée par la DRAC et la Région Nouvelle-Aquitaine et le Département des Deux-Sèvres.

PRESSE
Looking for Alceste – IO Gazette (19/07/2016)- Youssef Ghali & Floriane Fumey

(…) S’appuyant sur une création lumière épurée et la présence de deux musiciennes, il explore, en toute humilité, et perce avec acuité la douleur de vivre avec soi parmi les autres, dans un envoûtant poème scénique qui brille par son audace (…).

(…) Il (Nicolas Bonneau) part donc à la rencontre d’ermites imaginaires et se heurte à leurs contradictions. Attention à ne pas se méprendre, il a du flair, de l’humour et de l’autodérision. Avec un petit quelque chose de baroque, une violoncelliste et une chanteuse de caractère accompagnent ses diatribes. Le plateau est sobre : un divan orange pour Alceste et un cadre pour les musiciennes. Les lumières efficaces. Voilà une variation qui a du chien (…).

Looking for Alceste – L’Humanité (19/07/2016)- Gérald Rossi

Beau et intelligent. Evidemment, dire cela d’un, ou a fortiori, à un misanthrope, pourrait relever du manque de discernement. Mais cela convient absolument à cette proposition de Nicolas Bonneau, qui avec Fannytastic et Juliette Divry se livre aux délices du genre. Violoncelle et clavier, voix et texte, ponctuent cet étonnant moment de réflexion et d’humour mêlés. Cécile Arthus et Camille Behr ont ajouté leurs petites mains pour la mise en scène et l’écriture. Avec de vrais morceaux du texte de Molière, qui comme dans un puzzle trouvent leur place exacte dans l’aventure, « cette pièce soulève des interrogations qui me préoccupent au quotidien » explique Nicolas Bonneau qui réussit un intéressant brassage entre plusieurs rives du temps qui court. Un  des moments forts du Off, c’est certain.

Looking for Alceste – Le Dauphiné libéré (03/04/2016)- Gérard Lucas

Il a toujours autant de talent. Lui, c’est Nicolas Bonneau, conteur extraordinaire acteur aussi, artiste à la plume acerbe drôle et tellement vraie. (…) il ne tient sans doute pas à plaire, à paraître, juste à être lui-même et c’est ça qui nous plait, cette vérité affichée sur lui et ses contemporains (…).

Looking for Alceste – le JDD (08/07/2016)- Françoise Josse

Les répliques d’Alceste ponctuent la recherche de Nicolas Bonneau, tandis que la voix et la musique de Fannytastic viennent le soutenir ou le bousculer. Clavecin et violoncelle (Juliette Divry) par demoiselles en habit de cour s’affranchissent vite, le clavier se déchaîne, les deux musiciennes-comédiennes portent les interrogations du comédien. Fuir le monde est-il signe de courage ou de lâcheté? Un sujet de philo tranché dans le vif de nos existences contemporaines.

Looking for Alceste – Plusdeoff (15/07/2016)- Walter Géhin

La sincérité qui émane du récit laisse penser qu’il y a un fragment d’Alceste en Nicolas Bonneau, et un fragment de Nicolas Bonneau dans le personnage

Looking for Alceste – YeggMag (03/03/2016)- Marine Combe

« Si la presse insinuait que le conteur passait dans la cour des grands avec Ali 74, il prouve ici que son talent ne s’arrête pas à une seule pièce et se déplace dans des formes qu’il ne cesse d’inventer (…) Les artistes féminines travaillent de concert avec le conteur, formant ainsi un trio indissociable et indispensable à la beauté et force de la pièce. Chaque personnage est pourvoyeur d’une dose de misanthropie, plus ou moins exacerbée. L’œuvre est éclatante de vérités et Nicolas Bonneau le souligne au commencement de sa création : « Je dis toujours la vérité mais je ne dis pas toute la vérité. » »

ARTISTE
Nicolas Bonneau
VIDEOS
PHOTOS
LFA5_1400px

CALENDRIER ARTISTE

octobre 2017

lun mar mer jeu ven sam dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
  • Nicolas Bonneau - Looking for Alceste - Le Piano’cktail - Bouguenais () - 20h00
11
  • Nicolas Bonneau - Looking for Alceste - Le Piano’cktail - Bouguenais () - 20h00
12
13
  • Nicolas Bonneau - Looking for Alceste - Le Cargo - Segré (49) - 20h30
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
ESPACE PRO
Menu