Lena Paugam
Andromaque
Théâtre CRÉATION JANVIER 2021 | 2h15 | Tout public à partir de 14 ans

Je crains de me connaître en l’état où je suis. L’action se déploie peu après la chute de Troie, en Épire, dans le palais de Pyrrhus, fils d’Achille. Promis à la princesse Hermione, il est revenu victorieux de la guerre, accompagné d’Andromaque, reine captive, et d’Astyanax, son fils, dernier descendant de la famille royale du peuple troyen. Une délégation grecque menée par Oreste vient réclamer la mort de l’enfant. On a coutume de lire Andromaque comme une pièce d’amour. On la résume fréquemment ainsi : Oreste aime Hermione qui aime Pyrrhus qui aime Andromaque qui aime Hector qui est mort. […]

Lire +

Je crains de me connaître en l’état où je suis.

L’action se déploie peu après la chute de Troie, en Épire, dans le palais de Pyrrhus, fils d’Achille. Promis à la princesse Hermione, il est revenu victorieux de la guerre, accompagné d’Andromaque, reine captive, et d’Astyanax, son fils, dernier descendant de la famille royale du peuple troyen. Une délégation grecque menée par Oreste vient réclamer la mort de l’enfant.

On a coutume de lire Andromaque comme une pièce d’amour. On la résume fréquemment ainsi : Oreste aime Hermione qui aime Pyrrhus qui aime Andromaque qui aime Hector qui est mort. On ne parlera pas ici d’amour mais de la puissance du désir qui prend l’apparence ou le prétexte de l’amour. Cet entrelacs de désirs non réciproques révèle, à travers une intrigue passionnante, magistralement construite, la profondeur des obscures clartés raciniennes. La connaissance tragique coïncide avec le sentiment de la plus complète impuissance devant le malheur irrévocable. Il s’agit de chercher, de comprendre selon et par quel principe nous agissons. On parlera ici de devenirs à réinventer, d’héritages lourds à porter et de crimes impardonnables. Il s’agit d’observer la nécessité du chaos pour, détruisant toute certitude, parvenir à se connaître. La pièce est organique, physique, ancrée dans le concret du rythme de la pensée en mouvement. Il faut se représenter ici le drame à partir de ce qu’impose la langue racinienne, un verbe furieux et vital.

Lire -



DISTRIBUTION

Texte Jean Racine
Mise en scène, dramaturgie Lena Paugam
Assistanat à la mise en scène, dramaturgie Carla Azoulay – Zerah
Scénographie Olivier Brichet et Lena Paugam
Création lumères Jennifer Montesantos
Création sonore Félix Philippe
Création costumes Léa Gadbois-Lamer 
Interprétation Agathe Bosch, Ariane Blaise, Romain Gillot, David Houri, Basile Lacoeuilhe, Ghislain Lemaire, Lena Paugam, Edith Proust




PRODUCTION

Production Compagnie Alexandre 
Accompagnement et diffusion CPPC / Rennes (35)
Coproductions La Passerelle – scène nationale de St-Brieuc ; Théâtre National de Bretagne – centre dramatique national de Rennes ; Le Théâtre de Lorient – Centre Dramatique national de Lorient ; L’Archipel, Pôle d’action culturelle de Fouesnant – les-Glénan ; Le Quartz – scène nationale de Brest ; Le Moulin du Roc – scène nationale de Niort ; Le Théâtre de Rungis 
Soutiens Ministère de la Culture : DRAC Bretagne et DGCA ; Région Bretagne ; Conseil départemental des Côtes-d’Armor ; Ville de St-Brieuc

Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National, de la SPEDIDAM et de l’ADAMI

Lena Paugam


PROCHAINES DATES

avril 2021

lun mar mer jeu ven sam dim
1
2
  • LÉNA PAUGAM - Hedda - Le Rayon Vert - SAINT VALERY EN CAUX (76)
3
4
5
6
  • LÉNA PAUGAM - Hedda - Eglise Jeanne d’Arc - Verdun (55) - 20h00
7
  • LÉNA PAUGAM - Hedda - Eglise Jeanne d’Arc - Verdun (55) - 20h00
8
  • LÉNA PAUGAM - Hedda - Eglise Jeanne d’Arc - Verdun (55) - 20h00
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30


ESPACE PRO